Toute action de management n’est en fait qu’une réponse à un risque

De la gestion des risques projet

Il existe parfois dans les organisations « projet » un processus et des solutions de « gestion des risques ». Celles-ci sont souvent basées sur des registres EXCEL (feuilles avec quelques formules de calcul voire au mieux des indicateurs).

Il faut souligner que cette démarche est utile en interne pour la visibilité apportée et en externe par la confiance qu’elle inspire. La première appréciation est plutôt positive mais :

  • les plans d’actions sont ils bien identifiés (responsable désigné)
  • Le suivi est il effectif  ?
  • Quels sont les effets de cette démarche sur le projet ?
Analyse des risques – (c) Dilbert

 Des critiques généralement admises

Ce modèle de gestion pourrait souffrir de quelques critiques

  • Complexité
    • Feuille Excel lourdes – structuration de l’information à n entrées (1 ligne / n colonnes)
    • Des mises à jour généralement très partielles (donc des informations obsolètes)
    • A la consolidation, des erreurs possibles entre les fiches Excel (liens et formule de calcul)
    • Des différences de modélisation entre les différents projets de l’organisation
  • Gestion mais pas décision
    • Manque l’analyse des impacts, des sensibilités du plan de projet, bref pas d’aide à la décision
    • Pas de liens entre risques et informations calendaires notamment et provisions calendaires
    • Pas de liens entre risques et coûts ou lien entre risque et coûts mais provisions calculées par la somme des  impacts probabilisés
  • Maîtrise des plans de réduction (mitigation comme disent les anglais)
    • Suivi en « mode discret » des plans de réduction > pas de suivi de la progression (problème  si reporting à même fréquence que mise à jour)
    • Des actions insuffisamment détaillées (trop généraliste) ou peu suivies

Les enjeux

Les enjeux pour l’organisation et les projets sont pourtant nombreux :

  • Améliorer le lancement des projets > Rationaliser
    • Disposer d’un kit commun prêt à l’emploi pour les projets
    • Analyse des risques et des opportunités au lancement des projets
    • Prendre à la bonne décision avant contractualisation ou engagement
  • Standardiser et ouvrir aux contributeurs du projet > Partager
    • Standardisation des formats/outils : Base de données plutôt que mode fichier avec ses avantages: organisation et intégrité des informations, tri, affichage, reporting …
    • Standardiser les compétences et maximiser l’efficacité de l’organisation (chef de projets et PMO)
    • Information facilement accessible (lecture) par les « risk owners »
    • Aspect collaboratif (écriture) : ouverture d’une fiche de risque, …
  • Augmenter les automatismes > Etre plus réactif (et donc réduire la période de mise à jour)
    • Modification du portefeuille de risques (création risques, modification état criticité, état plan de mitigation)
    • Préparation des tableaux d’analyse (les évolutions) et reporting
  • Augmenter la valeur ajoutée > Provisionner 
    • Analyse quantitative des risques (mesure d’impact) sur le planning /coûts
    • Budgéter une marge et non pas la sauoudrer sur toutes les activités du projet
    • Capitaliser sur les risques (sensibilité des activités projet), les bonnes pratiques les solutions préventives, bref maximiser votre retour d’expériences

Une solution

Une solution permet de répondre tout à la fois à ces besoins : RiskyProject

Mis en place sur les projets, cette solution éclaire sur la maîtrise des événements qui ont le plus d’impact sur les projets, consolide et sécurise le financement et permet -in fine – de se focaliser sur ce qui a vraiment de l’intérêt.

Toute action de management n’est en fait qu’une réponse à un risque.

En savoir plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.